Prévention en ostéopathie

Plus qu’une mode, une tendance de fond : consulter un ostéopathe pour une douleur dorsale, une migraine, des problèmes gynécologiques ou pour un suivi du nourrisson est devenu banal.

L'ostéopathie joue un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses.

Elle intervient à tous les stades :
• Prévention avant tout problème.
• Prévention après un problème afin d'éviter rechutes et récidives.
• Prévention afin de diminuer l'invalidité, l'impotence et de retarder le vieillissement et la dépendance.

Il faut consulter :

• A titre préventif : pour faire un bilan, avant de démarrer une activité sportive, pour préparer une épreuve, avant une pratique occasionnelle ou pour améliorer ses performances.

• A titre curatif : après entorses, déchirures ligamentaires, fractures, interventions chirurgicales, chutes sans lésion visible sur une radio ou pour rééquilibrer avec précision les axes articulaires perturbés par un choc.
Ponctuellement en cas de : douleurs articulaires, tennis-elbow, maux de tête, vertiges, difficultés de concentration, essoufflement à l’effort, récupération difficile entre et après l’épreuve, difficultés de locomotion.

La prévention reste un des atouts majeurs de l'ostéopathie pare la recherche de l’ origine du trouble en appréhendant le corps dans sa globalité.

Le praticien agit sur les tissus : muscles, ligaments, articulations, viscères sont tous interdépendants. Lorsque l’un deux est touché, qu’il perd de sa mobilité, c’est l’état de santé général qui est déséquilibré.

Cette technique douce est également préventive, car le praticien est à l’écoute de tous les déséquilibres et des tensions du corps. Elle permet de prévenir le problème mais aussi les rechutes ou l’aggravation des troubles.

Ainsi, on parle de prévention primaire, secondaire et tertiaire.

courtesy of webmatter.de